Vous êtes kinésithérapeute ? 3 raisons d’avoir un expert-comptable

Vous êtes kinésithérapeute ? 3 raisons d’avoir un expert-comptable

Vous exercez le métier de kinésithérapeute et avez donc à gérer toute une partie administrative en parallèle de vos rendez-vous avec vos patients ? Il serait alors certainement intéressant pour vous de faire appel à un expert-comptable. Celui-ci vous permettra de gagner du temps, mais aussi d’être certain(e) de bien suivre les règles administratives et comptables liées à votre emploi… Ce qui est important, notamment pour votre tranquillité d’esprit… Une personne compétente et sérieuse à qui déléguer Vous êtes expert(e) dans votre métier, mais il y a de fortes chances que vous ne le soyez pas concernant toutes les tâches administratives qui en découlent, et notamment toute la partie comptabilité. Un expert-comptable, lui, dispose des compétences nécessaires pour gérer cette facette de votre emploi. Il effectuera ce travail de façon beaucoup plus efficace que vous, qui ne connaissez pas ce domaine et tâtonnez à chaque découverte d’une nouvelle lourdeur administrative. L’expert-comptable est au courant de toutes les nouvelles lois de ce domaine, il pourra gérer votre comptabilité de façon sérieuse et compétente, et vous pourrez lui déléguer ces tâches en toute confiance. En matière d’administration, mieux vaut tout faire dans les règles dès le départ, pour ne pas risquer de retombées fiscales, voire légales. Vous aurez ainsi l’esprit plus tranquille en étant sûr(e) que tout a été géré correctement. Un gain de temps considérable au quotidien Entre vos rendez-vous avec vos patients, l’entretien de votre cabinet, votre vie de famille, et vos loisirs, gérer la partie administrative peut s’avérer compliqué au quotidien. Après une dure journée de travail, on a souvent envie de s’occuper d’autre chose que de la...
Quels sont les avantages à devenir auto entrepreneur dans la santé ?

Quels sont les avantages à devenir auto entrepreneur dans la santé ?

L’auto-entrepreneuriat n’a pas fini de livrer tous ses secrets. De plus en plus de professionnels s’y lancent et ce quel que soit le secteur d’activité. Aujourd’hui, bien plus qu’hier, les professionnels de la santé découvrent l’intérêt de devenir auto entrepreneur dans leur domaine. Une liberté d’exercice relativement meilleure, une flexibilité certaine une fiscalité allégée, etc. Les avantages d’auto-entreprendre dans la santé sont nombreux. Cet article vous convainc définitivement quant à ce choix. Que faut-il savoir du statut de l’auto-entrepreneur dans la santé ? Alors, vous voulez devenir auto entrepreneur ? Vous devez savoir qu’un auto-entrepreneur est un professionnel qui exerce son activité professionnelle de façon indépendante, sans avoir eu à créer au préalable, et formellement, une entreprise. De manière officielle, l’auto-entrepreneur doit créer directement son compte en ligne sur le site officiel de l’URSSAF ou se tourner vers une agence spécialisée. Pour devenir auto entrepreneur, vous pouvez donc accomplir par vous-même les formalités, ou en confier les soins à une société spécialisée et agréée. Vous n’avez donc point besoin de vous déplacer pour officialiser votre statut d’auto-entrepreneur. Une fois votre demande formulée, vous êtes affilié, selon votre zone de résidence et la nature de votre activité professionnelle, à un centre de formalité des entreprises (CFE). Un numéro de SIRET vous est ensuite attribué et vous permet d’exercer officiellement et de facturer vos services médicaux pour le cas de l’auto-entrepreneur dans la santé. En ce qui concerne les divers profils, leur liste n’est pas exhaustive. Mais vous pouvez devenir auto entrepreneur si vous êtes dans : les biotechnologies ; l’e-santé ; les medtechs ; les services d’aide aux patients ; la fabrication d’objets connectés et le développement d’applications connexes ;...
Les métiers du secteur médical

Les métiers du secteur médical

Diagnostics, soins, opérations chirurgicales, traitements à long terme… les métiers médicaux sont multiples. Certains sont bien connus, d’autres non et pourtant, les professionnels de la santé exercent des activités complémentaires entre elles. Faisons ensemble un tour d’horizon de cet univers fascinant et fortement porteur d’emplois. Comment faire pour travailler dans ce secteur ? Chaque métier est accessible via un cursus spécifique qui peut durer jusqu’à une dizaine d’années après le bac. C’est d’ailleurs un sujet que nous aborderons plus bas. Il faut néanmoins savoir que de longues études ne suffisent pas. Au-delà des connaissances théoriques et pratiques, il faut aimer le contact humain, faire preuve de disponibilité et être capable de garder son sang-froid dans des situations parfois critiques. En effet, travailler dans le secteur médical ne se résume pas à des pansements classiques et/ou à prescrire des médicaments contre les petits maux classiques. Les professionnels de la santé côtoient aussi la mort, accompagnent les personnes atteintes de maladies sérieuses et prodiguent des conseils aux proches pour qu’ils puissent faire face aux situations qu’ils rencontrent. Les métiers médicaux exigent donc de la passion, des nerfs d’acier et de l’empathie. Il faut savoir calmer les patients et leurs accompagnateurs, trouver les bons mots pour informer sans forcément déclencher la panique et prescrire une médication entièrement personnalisée au cas du patient. Voici les différents types de métier dans le domaine médical. Infirmier Il a pour mission de dispenser des soins pour que son patient se rétablisse ou pour préserver la santé de ce dernier. Il veille au bien-être de son patient en se chargeant éventuellement de son hygiène et de sa...
Le détartrage : l’allié santé de votre sourire

Le détartrage : l’allié santé de votre sourire

Vous avez perdu votre assurance en public parce que vous imaginez que votre sourire ne convient plus ? Peut-être avez-vous simplement besoin d’un bon détartrage dentaire qui vous permettra de retrouver le sourire tout en prenant soin de votre dentition. Qu’est-ce qu’un détartrage ? Le détartrage est une de ces opérations de l’hygiène bucco-dentaire que seul le dentiste est habilité à faire. L’opération consiste à retirer le tartre qui finit par s’incruster sur et entre les dents. Malgré une hygiène irréprochable et des brossages réguliers, on ne peut éviter que ce dépôt se forme. Cela se fait à une vitesse plus ou moins rapide en fonction de nombreux paramètres, mais l’entartrage des dents est inéluctable. S’il est inéluctable, il n’est pas non plus une fatalité puisque justement le détartrage permet de le retirer. L’opération est assez simple et surtout indolore, ce qui est pourtant l’inquiétude première des patients installés dans la salle d’attente d’un dentiste. Si aujourd’hui le détartrage est indolore, c’est qu’il se fait dans la plupart des cas avec la technique des ultrasons. Un embout métallique est installé au bout d’un manche et cet embout vibre à très haute fréquence. C’est parfaitement sans douleur mais les vibrations vont enlever le tartre facilement. D’autres techniques existent comme le sablage ou le curage parodontal, mais elles sont moins souvent utilisées. S’il est important de faire un détartrage, c’est avant tout pour une question de santé. En effet, le tartre s’accumulant, vos gencives vont progressivement s’écarter des dents, créant ainsi des espaces où les bactéries vont proliférer, ce qui peut provoquer ainsi diverses maladies buccales comme le déchaussement des dents....
Ce que vous devez savoir sur la maladie du lundi

Ce que vous devez savoir sur la maladie du lundi

Connaissez vous la maladie du lundi ? Non ?  Moi non plus, je ne la connaissais pas jusqu’à cette anecdote, qui date de 2010. Allergie et maladie du lundi Un client m’écrit par mail: « ne m’expliquez pas les bienfaits de l’argent colloïdal, j’ai pu les vérifier par moi même ». Nous étions en avril et ce monsieur avait profité du week-end pour débroussailler le jardin de sa maison de campagne. En fin de journée,  ses bras, son cou et son visage était couverts d’une forme purulente d’eczéma. Quand il s’est vu dans une glace, c’était une vision de cauchemar. Fonçant chez le médecin, celui-ci lui donne une liste de 7 médicaments : Antibiotique, antistaminique, antiallergique, antalgique, …etc. Mais le lendemain matin, son état avait encore empiré. Le cuir chevelu, lui-même, n’était qu’une plaque de pus verdâtre. C’est dans cet état que son voisin l’aperçoit par-dessus la haie. Comme c’est un homme aimable, il écoute les malheurs du jardinier du dimanche et lui dit : « Venez à la maison, j’ai quelque chose qui va vous sauver ».  Et joignant le geste à la parole, il prend dans son placard à pharmacie  une bouteille d’Eau Positive  et lui explique la manière de s’en servir. Quelques heures plus tard, l’argent colloïdal avait fait son œuvre et notre malheureux jardinier avait retrouvé figure humaine. Le cauchemar de cette allergie saisonnière était terminé.  Depuis, la famille a une réserve d’Argent colloïdal dans son placard à pharmacie. Après avoir lu cette histoire, je demande à mon épouse, qui est médecin, ce que c’est que cette maladie et quelle plante la génère. « Mais oui, me dit-elle, c’est la maladie du lundi ! Tous les lundis au printemps, la...
Focus sur la sous-traitance pharmaceutique

Focus sur la sous-traitance pharmaceutique

L’externalisation de ses activités vers un prestataire externe spécialisé est une tendance qui se confirme dans l’industrie pharmaceutique. Le sous-traitant est un partenaire stratégique qui peut intervenir sur l’ensemble des étapes développement pharmaceutique et de production. Qu’appelle-t-on CDMO ? Le CDMO (contract development manufacturing organization) est un fabricant et développeur à façon qui fournit l’industrie pharmaceutique en services de développement et en production commerciale de produits finis. Il s’agit d’un contrat de développement et de fabrication qui détermine les services de sous -traitance convenus entre deux laboratoires pharmaceutiques. Les prestations du sous-traitant comprennent entre autres le développement de principes actifs, des produits de santé cliniques ou commerciaux et des évaluations pharmacologiques inhérentes à un nouveau produit. En effet, certaines formes galéniques comme les injectables, nécessitent des équipements spécifiques et du personnel hautement qualifié. Les CDMO proposent leurs expertises pour une qualité de service accrue et exigée par les autorités. Les laboratoires de sous-traitance pharmaceutiques se doivent de garder le maitrise du process  pour répondre aux évolutions de la réglementation Européenne sur des sujets comme la sérialisation et l’inviolabilité, ou les guidelines ICH. Pourquoi avoir recours à la CDMO ? La sous-traitance pharmaceutique présente de nombreux avantages. Les CDMO disposent des agréements nécessaires (GMP, FDA, ANVISA, ou encore PMDA) et des certifications certifiés OHSAS 18001 et ISO 14001, pour répondre aux exigences de leurs clients. Elles apportent leurs savoir-faire et permettent d’augmenter la capacité de production d’un laboratoire pharmaceutique. Elles peuvent prendre en charge le développement, le conditionnement et commercialisation d’un produit en garantissant le respect des délais et des financements négociés dans le contrat de sous-traitance. La sous-traitance pharmaceutique permet...