Handicap : comment bien aménager votre maison ?

Handicap : comment bien aménager votre maison ?

Le sujet santé que nous abordons aujourd’hui n’est pas des plus légers : le handicap. Si se déplacer en fauteuil roulant dans la rue est un vrai parcours du combattant, ce ne devrait pas être le cas à la maison. Pourtant, certaines personnes en situation de handicap envisagent de chercher un nouveau logement qui leur permettrait de mettre un terme à leur état de dépendance. Mais avant de vous tourner vers cette option, voyez s’il est possible d’optimiser votre maison actuelle pour qu’elle s’adapte à vos capacités physiques.          

La rampe d’escalier, un indispensable pour les personnes handicapées

S’il est pénible de gravir les marches avec des béquilles, le faire en fauteuil roulant est tout simplement impossible. Vivre dans une maison à étage, ou dont l’accès principal est surélevé, n’est pourtant pas une raison suffisante pour quitter une maison que vous affectionnez. Les rampes d’accès sont particulièrement pratiques.

Dans le cas où vous vivez sans assistance, la pente devra être de 5%. S’il est techniquement impossible de respecter cette inclinaison, une pente de 8% est tolérée sur une rampe de moins de 2m tandis qu’une pente de 12% est acceptée si la longueur est inférieure à 0,5m.

L’accessibilité peut être garantie par une rampe fixe modulaire : elle est l’accessoire idéal pour rester autonome. Il y aussi les rampes de seuils qui se distinguent par leur esthétisme, leur facilité de pose et leur robustesse. Quant aux rampes mobiles, elles s’installent dans tous les environnements, en particulier ceux où des travaux ne peuvent être entrepris.

Un équipement adapté à chaque pièce

Les troubles psychomoteurs ou physiques exigent un niveau de protection optimal afin de réduire (voire éliminer) les risques d’accident. Aménagez donc votre maison de manière à ce qu’elle vous garantisse une sécurité parfaite, que ce soit pour vous si vous êtes handicapé, ou pour votre enfant, si c’est lui qui est en situation de handicap.

Par exemple, privilégiez une douche à l’italienne dans laquelle vous pourrez fixer une barre de maintien. Les barres de redressement et les rehausseurs seront d’une grande utilité dans les toilettes. Côté cuisine, pensez à surélever tous les meubles et appareils électroménagers comme le frigo et le lave-vaisselle. D’une part, vous ne serez pas obligé de trop vous pencher et de l’autre le fauteuil roulant ne bloquera pas les ouvertures.

Dans la mesure où des travaux conséquents doivent être réalisés, il est possible de demander des aides financières. N’hésitez pas à vous adresser à la Maison Départementale des Personnes Handicapées pour vous informer sur vos droits. En outre, il y a la possibilité de faire jouer votre assurance et de solliciter les services d’un ergothérapeute dont les conseils permettront d’ajuster les travaux.

1 Comment

  1. J’ai eu un terrible accident de moto et je me suis retrouvé du jour au lendemain dans un fauteuil. J’ai modifié ma maison pour continuer à y vivre seul. Effectivement, la rampe d’accès est indispensable. J’ai fait remplacer ma baignoire par une douche modulable et j’ai installé des barres de maintien dans la salle de bain et les toilettes. Malheureusement, les lieux publics, eux, ne sont pas tous adaptés aux handicapés, même si j’ai lu dans cet article que des améliorations étaient prévues par le gouvernement.

    Reply

Submit a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *